infos music lyrics













les textes sont téléchargables en cliquant sur le titre. il est aussi possible de télécharger l'intégralité des textes que nous n'avons pas écrits.  pour nos textes, un petit texte explicatif sera mis en ligne tout bientôt.






brouillard (texte de clive "brouillard")
il n'est pas évident de douter
dans nos nébuleuses activistes
pas évident de garder du recul, de la distance
ne pas se faire absorber

pas évident de reconstruire
après avoir déconstruit
pas évident de pas être
de mauvaise fois
pas évident de pas paraître
blindé.e de certitudes

pas évident de garder en tête
la question essentielle
pourquoi je fais tout ça
quelle est le sens
que je veux donner à ma vie

il n'est pas évident d'être hereux-se
dans le contexte actuel
se demander si ça nous arrange pas d'être si sur.e
pour ne pas assumer grand chose

pas évident de reconstruire
après avoir déconstruit
pas évident de pas être
de mauvaise fois
pas évident de pas paraître
blindé.e de certitudes
pas évident de douter


dualité
il y avait cette voix dans ma tête
je la connaissais bien
depuis toutes ces années à vivre ensemble
elle savait exactement
ce qui était bon pour moi

il n'y avait pas de voix dans ta tête
à part la tienne
depuis toutes ces années à vivre ensemble
je n'ai jamais compris
comment tu fonctionnais

elle me guidait toujours vers son amie
mais c'est toi qui prenait son amie
elles savaient comment parler à mon corps
mais c'est toi qui tenait la lame

elles me punissaient tout le temps
parce que tu l'avais décidé
elles me puniront tout le temps
parce que tu l'auras décidé


demain sera la même journée
encore une journée de passée
tu vas retrouver ta femme, ton gamin
le même rituel tous les jours
tu passes au bar descendre
quelques bières avec tes potes

sans surprise, ta femme te fait une scène
il va encore falloir lui faire comprendre
que si elle veut pas te voir
en colère tous les soirs
elle va vraiment devoir apprendre
à fermer sa gueule

tu colles une torgnole à ton fils
il va se coucher en chialant
maintenant tu as le temps de t'appliquer
elle ne te supplie plus depuis longtemps

tu la laisse sur le sol,
elle a de très jolies marques
maintenant tu es calmé, tu vas te coucher
demain tout sera balayé, propreté dans les foyers
demain sera la même journée


fuir la peur (l'auteur.e n'as pas souhaité.e être cité.e)
la religion m'emmerde, mais plus que ça, elle me fait peur et me dégoûte. et qu'on ne vienne pas me parler de tolérance et du respect des choix des personnes quand ces choix empiètent sur mon quotidien et envahissent le monde. assumons le fait d'avoir peur de la mort sans chercher à l'édulcorer. assumons notre ignore ignorance et la vision de cadavres dévorés par des vers.
protestants, catholiques, islamistes, satanistes
un bon engrais, voilà ce que nous deviendrons tous,
et c'est déjà pas mal. mains poisseuses de charité, d'intégrisme, de missionaire et de colonialisme, de corps de femmes déformés sous les jets de pierres. religions "officielles", sectes, c'est du pareil au même.
protestants, catholiques, islamistes, satanistes

c'est sans doute réducteur mais je m'en fous
j'ai pas envie de tolérer ça
pas envie de cautionner tous ces actes
sous prétexte d'une liberté de croyance

fuir, fuir, je veux fuir la peur

doctrines puantes, textes poussiéreux,
bonnes paroles, cynisme ordinaire,
génocides, massacres, êtres vils,
voir les homos crever sous le soleil

fuir, fuir, je veux fuir la peur


why the priests love PiS(s)?
(co écrit avec justa)
in tight pyjamas, newborn sexy fresh flesh
tasty small toes, small toes and pampers
take out your cock from under your black holy dress
let's have some fun with jesus touch
oh no, not again, small shoes hanging on picket fence
angry parents on front attack, we call the whole polish scum

now we have problem, there's nowhere to run
let's hide, abuse and violate
no one count the long life ruined
the vicious circle without sessation
in case if not their ONR,
maybe some free football fans
anyway we know our bests friends
blind justice system and government

roaming in the open, remorless, denying
black dress mafia, our friendly local priest
restless search for kids to rape
it never stops the victims cries
predators on our doorsteps
hidden behind holy cross


cold cell (texte de s.harris "hallowed be thy name")
waiting in my cold cell, when the bell begins to chime
reflecting on my past life and it doesn't have much time
cos' at 5 o'clock, they take me to the gallows pole
the sands of time for are running low
waiting in my cel, the bell begins, begins to chime
reflecting on my life, on my past life
doesn't have much time cos' at 5 o'clock they take me to the gallows pole
the sands of time for me are running low

when the priest comes to read me the last rites
i take a look through the bars at the last sights
of a world that has gone very wrong for me
can it be that there is some sort of an error
hard to stop the surmounting terror
is it really the end, not some crazy dream?

please tell me / that i'm dreaming
not easy / to stop screaming
words escape me / when i try to speak
tears flow / why i am crying?

mark my words, believe my soul lives on
don't worry now that i'm gone
i've gone beyond to see the truth
when you know that your time is close at hand
maybe then you'll begin to understand
that life here is just a stange illusion


ce qu'il.l.e.s disent (texte de clive "folklore électoral")
revenus les moralisateurs, les inquiets, les déprimants
nous expliquer qu'il fallait voter, la fermer si on a pas voté
le spectacle prend fin, un moment la mise en scène
estimer qu'on a perdu, ya un gagant, un perdant

faire ce qu'ils / elles disent

tomber dans 300 pièges
le premier est celui de diviser
entre votants et non votants
je sais pas si j'ai envie de pleurer
tout brûler, me cacher
un début avant de tout crâmer
en pleurant, cahé sans doute...

faire ce qu'ils / elles disent


nausée (texte de clive "dans mon ventre")
une nausée, j'voudrais m'en libérer
m'rattrape toujours, faut que je trouve sa source
dès que j'y pense, j'angoisse
une peur panique qui me prend entièrement

besoin de s'vider
j'vomirais mes organes si j'y arrivais
la nausée revient, toujours in-si-di-euse

pourquoi d'autres savent vivre et pas moi
j'suis handicapé, ça m'met hors de moi
pas pouvoir faire les choses que les autres font
condamné de ne pas savoir d'ou vient ce mal

dépressif cghronique
tire-au-flanc capricieux
pa-tho-lo-gie
la nausée revient, toujours in-si-di-euse


seul.e au milieu de nous autres (texte de clive "sans titre")
c'foutu monde nous enlace, nous condamne à la solitude
handicapé.e.s re-la-tio-nel.le.s
apathie d'urgence, incapable d'exprimer
nos sentiments, même en en ayant besoin
j'n'oralise jamais mes souffrances
j'voudrais que les autres les de-vine
ainsi j'm sens exclu.e in-com-pris.e
seul.e au milieu de nous autres

puis sentir / que l'on présage de tout
ce qui va merder / dans notre vie
nos relations / avec les autres
c'est désespérant, ça se passe réellement

que faire
mon entourage
pire que
seul.e au milieu de nous autres

que faire / pour respecter
mon entourage / être plus que mon personnage
pire que / tout mes doutes
seul.e au milieu de nous autres


style genre, quoi! (avec mathilde, on avait écrit ça en 2003 pour edwood "égalité")
je suis une femme, un objet
dont l'homme se sert suivant ses envies
sous couvert de normalité
je devrais passer ma vie en esclave?

je suis un homme et sous couvert de normalité
je devrais passer ma vie à me conduire en maître?
je n'aurais pas le droit d'avoir des émotions?
je dvrais donc me conduire en dominant?

il faut détruire tout les clichés
qui nous ont conditioné.e.s
il faut détruire tout les rôles
qui nous ont été donné.e.s

déconstruire!